Maxime Thieffine

Artist at Ecole Maryse Eloy - Paris

Contact

Keywords

  • Aesthetic
  • Audiovisual
  • Media
  • Visual communication

Maxime Thieffine est né en 1973 à Compiègne. Il possède un DEA en études cinématographiques et audiovisuelles de l’université Paris III Sorbonne Nouvelle. Parallèlement à ses activités d’artiste, il se consacre à la critique d’art et à la publication de catalogues d’expositions. Il a entre autre publié Ecrans archelogiques in Cécile Dauchez, en 2012, aux éditions P/ Triangle ; Mater in media, portant sur Charle Jeffery et publié dans la Revue Il Particolare #17-18 en 2008; et Entre dans la danse dans la Revue d’esthétique #41 en 2002, Ed JM Place. Il mène également une carrière d’enseignant. Il a enseigné l’histoire de l’art et l’esthétique à Paris III, l’initiation à l’art contemporain à Paris XIII, et animé des Workshop au ERBA the Dunkerque et à l’Ecole Préparatoire de Sète. Depuis 2011, il enseigne à l’Ecole Maryse Eloy à Paris.

Maxime Thieffine was born in 1973 in Compiègne. He graduated in cinematographic and audiovisual studies from the Sorbonne Nouvelle, Paris III. Besides being an artist, he is dedicated to art critique and catalogue publications. He has notably published Ecrans archéologiques, Cécile Dauchez, in 2012, Editions P/ Triangle; Mater in media, about Charlie Jeffery in 2008; Entre dans la danse in the Revue d’esthétique #41 in 2002, Ed JM Place. He is also a professor. He has taught art history and aesthetic in Paris III, contemporary art in Paris 13 and animated workshop at the ERBA of Dunkerque and at the Preparatory School of Sète. Since 2011 he has taught at the Ecole Maryse Eloy in Paris.

Sélection d’expositions / selected exhibitions :

  • La manifestation, Galerie Störk, Rouen, 2012
  • Caresses Anatomiques, Le Commissariat, Paris, 2009
  • Toilet Encounter 1, Chez Charlie Jeffery, Paris, 2009
  • Moite, le 6B, Saint-Denis, 2012
  • La gamme Pérouse, MOHLL148, Aubervilliers, 2010
  • La Forme Théorie, L.A.I.T., Albi, 2008
  • Vidéoisme 5, Mains D’Oeuvres, Saint-Ouen, 2007