Sat 7 - Mon 9 Dec

Discours sur le bonheur d’Emilie du Châtelet

En scène !

La comédienne Edith Vernes incarne Madame du Châtelet, l’une des premières femmes savantes françaises, traductrice de Newton et restée célèbre pour avoir conquis le coeur de Voltaire. Ecrit en 1746, son Discours sur le bonheur est un témoignage de vie bouleversant de sincérité. Mis en scène avec subtilité par Beata Nilska, ce bijou de l’esprit nous est présenté dans un écrin de choix : le décor raffiné de la salle classée de la Médiathèque de l’Institut.

Read more
Ce texte séduira le public par sa grande modernité et lui fera découvrir cette femme du 18ème siècle tellement en avance sur son temps. A cette époque, les femmes sont réduites aux responsabilités familiales et les plus cultivées tiennent des ‘salons’. Il est donc très rare qu’une femme ait une ambition personnelle. Or, la Marquise du Châtelet est physicienne et mathématicienne.

De plus, c’est une femme libre qui quitte son mari et ses enfants pour vivre dix ans de grande passion avec Voltaire. Lorsque celui-ci la quitte pour une autre, Emilie du Châtelet écrit Discours sur le bonheur. Elle aborde des thèmes fondamentaux et en donne une analyse très personnelle et très émouvante. Madame du Châtelet dresse le bilan de sa vie, avec beaucoup de sagesse et d’humour, et s’efforce de répondre à la question fondamentale : Comment être heureux sur cette terre ? La mise en scène de Beata Nilska et l’interpréation d’Edith Vernes donnent vie à cette ‘comédie philosophique’, avec tendresse, ludisme, humour et passion.

Edith Vernes a debuté sa carrière aux côtés de Patrice Chéreau (Hamlet), avant de rencontrer Christophe Lidon qui lui confie plusieurs grands rôles (Andromaque, Le Songe d’une nuit d’été, Des yeux de soie). Elle a joué également sous la direction de Jean Reno, d’Etienne Bierry (Les Directeurs), et de Jean-Paul Sermadiras. Elle sera Salomé d’Oscar Wilde dans une mise en scène de Maria Madau puis Isadora Duncan. Elle rencontre Béata Nilska avec la pièce The Bug, présenté au théâtre La Bruyère. Elle signe sa première mise en scène Délire à deux d’Eugène Ionesco, au théâtre du Lucernaire. Elle s’intéresse aussi à l’enseignement et, en 2005, crée le Studio Alambic, atelier de formation de l’acteur qu’elle dirige depuis. Edith et Béata Nilska collaborent à nouveau avec le Discours sur le bonheur de Madame du Châtelet, présenté pour la première fois à Paris en 2011 au théâtre du Lucernaire.

Tarif plein : £20
Membres Institut : £18
Etudiants : £12

en-scene

Avec le soutien de
the-gore-logo

Prochaines représentations : La Vénus au Phacochère avec Alexandra Lamy 3 – 5 février (informations et réservations disponibles prochainement)

Voir aussi: la retransmission de Phédre de Patrice Chéreau (29 January)

Share

Bookings

The event has now finished